DPE

Diagnostic performance énergetique

Le diagnostic de performance énergétique, ou DPE, présente la consommation d’énergie annuelle ainsi que le taux d’émission de gaz à effet de serre du logement. Il concerne tous les biens immobiliers, pour la vente ou la location, y compris les bâtiments tertiaires, et présente une durée de validité de 10 ans. Toutefois certains bâtiments bénéficient d’une dérogation.

Il s’agit des :

  • Lieux de culte,
  • Monuments historiques,
  • Constructions provisoires,
  • Bâtiments à usage agricole, artisanal ou industriel,
  • Locations saisonnières, dont l’occupation n’excède pas 4 mois /an.

Les postes concernés pour le calcul de la performance énergétique ou le taux d’émissions de gaz à effet de serre concernent principalement le chauffage, le refroidissement et la production d’eau chaude sanitaire.

A savoir !

Le technicien en charge de votre DPE doit impérativement être un professionnel titulaire d’une certification par un organisme accrédité par la Cofrac (comité français d’accréditation).

Il doit par ailleurs souscrire un contrat d’assurance spécifique pour les diagnostiqueurs immobiliers. Toutes ces informations sont vérifiables par tout un chacun.

Le DPE se décompose plusieurs parties :

  • Consommation annuelle d’énergie ;
  • Positionnement en émission de gaz à effet de serre ;
  • Mesurage des éléments du bâti afin de déterminer les déperditions énergétiques :
    • Murs (ponts thermiques, refends, isolation),
    • fenêtres, portes,
    • Plafond, plancher,
    • Type de chauffage (et appareillages), de production d’eau chaude, de ventilation ;
  • Recommandations pour des améliorations énergétiques, et par conséquent sur les factures.

La durée de validité du DPE est de dix ans.

Quelle méthode ?

Il en existe deux pour réaliser un DPE dans les bâtiments existants.

Dans le neuf ou la construction, une autre méthode est utilisée, qui prend en compte la synthèse de l’étude thermique.

La méthode conventionnelle (3CL-DPE2) concerne les logements construits à partir de 1948. Celle-ci prend en compte toutes les caractéristiques du logement, du type de chauffage, de production d’eau chaude, de la ventilation, de toutes les déperditions d’énergie au niveau des murs, de l’épaisseur, du matériau ainsi que de leur isolation. La zone climatique intervient dans les calculs, l’exposition et les masques provoqués par les immeubles voisins également.

La production d’électricité, photovoltaïque ou par éolienne, permettent d’améliorer le bilan grâce à leur déduction.

Avant 1948 et pour les chauffages collectifs et tertiaires, la méthode ‘factures’, basée sur la moyenne des consommations des trois dernières années est utilisée (consommation indiquée en terme de consommation.

A défaut de pouvoir exploiter les consommations, du fait d’un logement inhabité pendant une longue période, en l’absence de factures disponibles ou autres, un DPE de type ‘vierge ‘ sera délivré par le diagnostiqueur.

Devis

Nous vous établissons la liste des diagnostics dont vous avez besoin.

Contactez-nous